Facebook n’est prévu que pour les grosses structures ? les petits ne peuvent rien tirer de ces outils ? si vous avez ces a prioris je vous conseille de lire la suite et de voir comment un restaurant du centre de Lille, l’Olibrius utilise simplement Facebook pour atteindre une cible fidèle avec son profil et sa page Facebook.

facebook-l-olibrius-marketing-on-the-beach

L’Olibrius associe l’utilisation d’une page et d’un profil de manière cohérente :

  • Le profil Facebook lui permet d’échanger avec sa communauté
  • La page fournit les coordonnées et les informations liées au restaurant

Le restaurant affiche le menu du jour dans son statut Facebook afin d’informer ses « followers ». Cette action permet deux choses :

  • être présent régulièrement auprès de ses clients
  • Obtenir du feedback sur ses plats pour les adapter
  • permettre à ses clients de diffuser le plat à leurs amis
  • et évidement augmenter la fréquentation du restaurant le midi !

Les « j’aime ça », si caractéristique de Facebook, accompagnent régulièrement les commentaires des clients. Absent du profil, on regrettera simplement le manque de photos et de vidéos des soirées pourtant annoncées. Avec 460 amis, l’établissement s’est constitué une communauté assez localisée. En intégrant des groupes autour de son activité comme « pour que le vin soir classé produit culturel », l’Olibrius a trouvé un bon moyen de se rendre visible sur d’autres espaces en ligne.

L’Olibrius tire donc avantage du réseau social Facebook en interagissant avec sa communauté. Le responsable offre matière à échanger en ouvrant son menu aux remarques des clients. Il peut ainsi l’améliorer et se montrer à l’écoute de ses clients aux yeux de tous les visiteurs.

A s’en inspirer sans modération !