Twitter continue d’attirer un public toujours plus large (attention, je ne dit pas non plus qu’il était populaire. Certains s’y inscrivent parce que le web est leur métier (et s’en servent notamment comme outil d’information). D’autres s’y rendent pour suivre en live la vie de leurs célébrités préférées et beaucoup s’y créent un compte par simple curiosité, parce qu’ils en ont entendu parlé.

Cet engouement de plus en plus important pour le petit oiseau bleu (car oui, parmi les 100 millions d’utilisateurs actifs que comptent Twitter, 50% s’y connectent tous les jours !), a amené le site OnlineSchools.com a se pencher sur la question suivante : Existe t-il une addiction à Twitter ?

Les recherches nous apprennent que :

  • Chez certaines personnes, résister à Twitter est plus difficile que de résister aux cigarettes, l’alcool, la caféine, le sexe ou encore le sommeil.
  • Suite à une étude menée en 2010, il a été demandé à des étudiant de passer 24h sans réseaux sociaux. Les mots utilisés pour décrire leur expérience ont été : addiction (23%), détresse physique ou mentale (21%), échec (12%), confusion (8%) et isolement (8%).
  • Les stars aussi sont accros aux gazouillis. Ashton Kutcher a résisté à Twitter 1 mois, Alec Baldwin a tenu 1 jour et Chris Brown s’y est absenté pendant 3 mois. (les causes de leur « court silence twitterien » est expliqué dans l’infographie ci-dessous).

Les comparaisons données dans cette étude sont extrêmement marquantes. La comparaison faite entre le manque de Twitter et le manque que provoquent les « drogues » est saisissante et presque incroyable. Les sondés éprouvent mêmes des nuisances d’ordre psychologique s’ils en sont privés un peu trop longtemps.

L’infographie qui résume l’étude nous donne aussi quelques chiffres forts :

  • Environ 250 millions de Tweets sont publiés chaque jour.
  • Il y a plus de femmes que d’hommes utilisant Twitter.
  • Les 23-35ans sont les plus représentés, suivis de près par les 18-22ans et les 36-49ans

(cliquez pour agrandir l’image)

Vous aussi vous êtes fortement dépendant des réseaux sociaux ? Vous sauriez vous passer de Twitter ? Et Facebook alors ?