Paiement en ligne, par où commencer ?

Feedback de la conférence « Quel moyen de paiement en ligne choisir pour son ecommerce ? » par Damien Jacob via Info-PME – service d’aide gratuit pour les ecommerçants ou en devenir.

Quand on se lance dans l’aventure d’un ecommerce, il y a toujours des questions délicates dont celle du paiement en ligne. Quelle solution choisir ? Et Pourquoi ?

Un des premiers freins à l’achat à la vente en ligne est la peur de la fraude ! Mais cette crainte est-elle justifiée ?

Pour l’acheteur ?

Oui et non, le risque est très limité car il est protégé par des techniques de sécurité poussées : Code de vérification au dos des cartes, SSL, recours auprès de sa banque,..
Il possède aussi 14 jours pour renoncer à l’achat et la législation permet de contester une opération en cas de vol de carte de crédit (franchise limitée à 150€).

Vérifiez toujours la crédibilité du vendeur :

  • Google est votre ami => « Nom de l’ecommerce + avis » vous donnera souvent satisfaction.
  • Le numéro de TVA ou d’entreprise est-il valide ? Vérifiez sur http://ec.europa.eu/  pour toute l’Europe ou uniquement en Belgique http://kbopub.economie.fgov.be/
  • Numéro de téléphone, adresse physique ou de contact ?
  • Conditions générales de vente ? Politique de retour ?
  • Label de confiance ?

Tous ces éléments vous permettront de vous faire une idée  sur la légitimité du site.

Pour le vendeur ?

Attention, le risque de fraude est bien réel en particulier pour les débutants. Par conséquent, quelques vérifications s’imposent :

  • Identifiez le client : d’où vient-il ?  Avec quel carte paye-t-il ? Quelle est le nom et l’adresse de livraison ? Vérifiez que tout soit cohérent. Les fraudeurs ciblent généralement les nouveaux sites. En cas de doute, contactez le vendeur.
  • Exigez le code derrière la carte et utilisez le protocole 3D secure
  • Sous-traitez les opérations techniques : cela évite le risque de piratage..
  • Ne confirmez pas aveuglément une commande, une commande payée ne veut pas dire validée – Il existe des packages « prévention des fraudes« .
  • Idem pour les livraisons, privilégiez les services avec une preuve de réception.
  • Soyez prudent avec les transactions vers l’étranger surtout hors Europe, bloquez certains pays si besoin.

Quoi qu’il en soit, rassurez toujours le client le client sur vous, votre entreprise et communiquez les modalités de remboursement ainsi que des dispositions prises pour garantir la sécurité des transactions. Éventuellement, affiliez-vous à un label de confiance afin d’appuyer votre crédibilité.

Quelle solution de paiement choisir…

- en direct via le site ?

Proposer plusieurs moyens de paiement sur votre site ecommerce vous peut vous ouvrir la porte sur un nouveau public de potentiels acheteurs et ainsi faire augmenter vos ventes mais quels sont-ils ?

  • La carte de crédit : la solution la plus répandue généralement via Ogone mais d’autres acteurs existent ! Comparez les prix avant de vous engager.
  • Le virement automatisé via les service en ligne de ING, KBC ou BELFIUS avec des champs pré-remplis : C’est une solution nationale très fiable, pas de répudiation possible.
  • La carte de débit : cette méthode est relativement récente et vous permet de payer via bancontact ou e-maestro grâce à votre digipass ou lecteur de carte, un peu comme vous le feriez dans un magasin physique.
  • Les comptes de tiers ou portefeuilles virtuels comme Paypal, Google Wallet, Amazon,  Hipay & Co : Très facile d’utilisation mais attention à la fraude et aux commissions élevées.
  • Le paiement à crédit : 1euro.com, cetelem, aurore…
  • Les codes éphémères : allopass, zeevex, neosurf, ticketsurf, paysafecard, etc. C’est un code à usage unique souvent utilisé pour les petits montants qu’on peut acheter soit :
    • dans un point de vente physique
    • via un sms surtaxé ou une communication surfacturée
    • via un site web spécialisé
  • Le e-cheque ou la carte cadeau : maxicheque.com, sesamea.fr, epargnezetcueillez.be,..
  • Les Crédits Facebook

- via un téléphone mobile :

Le paiement mobile tend à se développer sous plusieurs formes :

  • Le sms surtaxé ou la communication surfacturée, le grand classique !
  • Le transfert d’argent via une application mobile dédiée comme M-Banksafe, pingping.be, Google Wallet, Paypal, etc.
  • La technologie NFC qui se développe de plus en plus

- En différé :

Certaines personnes ne souhaitent pas payer en ligne et cette méthode peut être contournée avec

  • Le paiement contre livraison : a domicile ou en point relais : cette solution à un coté rassurant !
  • Le paiement à l’avance par virement bancaire
  • Le paiement à posteriori, c’est à dire à la réception de la facture. Cette pratique est très courante en BtoB bien que La Redoute et esprit.be l’utilise aussi.

Comment les clients veulent-ils payer ?

Les habitudes des modes de paiement changent en fonction des pays. Il est donc essentiel de prendre ce facteur en considération lorsque vous vendez dans un pays en dehors du vôtre et de vous y adapter.

En Belgique par exemple, nous ne sommes que 43% à utiliser une carte de crédit, 19% pour le virement bancaire, 15% pour la carte de débit et seulement 7% via Paypal pour finaliser une commande. Contrairement à nos amis français qui se servent quasi essentiellement de leur « CB » et des allemands qui eux finalisent leur payement principalement hors-ligne.

Le choix de vos moyens de paiement variera donc très fort en fonction de pays et de ses habitudes, pensez à visiter les sites ecommerces locaux pour vous faire une idée avant de vous y implanter. (livre blanc sur les moyens de paiement par pays ici) Mais il variera aussi en fonction du profil de votre clientèle, de la nature du produit, du panier moyen, du nombre de transaction, de la marge et aussi de votre notoriété ! Plus vous proposerez de moyens de paiement différents, plus vous aurez la possibilité de toucher un public large.

En pratique, les paiements comment ça marche ?

Il y a 2 types d’acteur relatif au paiement en ligne :

1) Les banques

2) Les PSP « Payment Service Provider » : Ogone, Atos, Clear2pay,.. et les Pure-Players (Ex : Paypal)

2b) Une exception à la règle avec Europabank qui propose de faire la banque et le Psp en même temps, une solution tout en un donc.

En Belgique, il suffit de souscrire à un PSP et vos paiements vous seront reversés toutes les semaines sur le compte en banque professionnel que vous aurez ouvert au préalable. Le processus est un peu plus facile qu’en France où là il faut en plus établir un contrat VAD avec la banque.

Avec qui contracter ?

Là c’est la questions piège et la réponse n’engage que vous ! En Belgique, niveau PSP le choix est limité et les tarifs d’installation restent chers pour les petits ecommerçants.

Souvent, on conseille aux débutant de démarrer en offrant la possibilité de payer avec un portefeuille en ligne comme Paypal, histoire de tester le marché et voir si la sauce prend avant d’entamer des dépenses plus conséquentes en souscrivant à un PSP. L’avantage est que cette solution est simple et rapide à mettre en place. Cependant, la commission est élevée (3 à 6%) et n’utiliser que ce système fermerait la porte aux acheteurs potentiel ne l’utilisant pas.

Ensuite, il vous faudra faire quelques calculs sur ce que vous prévoyez de vendre et comparer les différentes solutions existantes sur le marché avant de choisir celle qui vous semble la plus intéressante pour votre ecommerce.

Dans cet exemple approximatif montrant une prévision des coûts sur un panier moyen de 50€ entre Paypal et Ogone, on remarque qu’au delà de 4500€ de vente, c’est Ogone qui est le plus avantageux pour l’ecommerçant.

En pratique, il y différents coûts à prendre en considération pour établir ses calculs :

  • les frais d’inscription ou les coûts d’activation
  • l’abonnement mensuel ou annuel
  • la commission sur la vente

Tous ces frais varient (parfois très fort) d’une solution à l’autre d’où l’importance de faire une petite étude de marché avant de choisir. Voici d’ailleurs un Comparatif des solutions de paiement e-commerce faite par Sheilandi qui peut vous donner un bel aperçu tarifaire des solutions belges existantes.

Et vous, vous utilisez quoi et pourquoi ?

  • http://www.sheilandi.com Thierry Depuydt

    Merci pour le lien, Louise et Damien :-)

    Au niveau des paiements mobiles, il y a Buyster en France qui a l’air de sortir du lot.

  • http://www.lije-creative.com/ Agence strasbourgeoise

    Il me semble que le SSL permet de sécuriser les transactions pour les attaques du type Man in the middle. Le code de vérification au dos des cartes n’est pas un frein à la fraude car dans la plupart des cas, ce sont des cartes volées ou dupliquées qui seront à l’origine de ces fraudes. Cela dit, c’est vrai que les banques font de plus en plus d’efforts pour sécuriser ça avec l’apparition de 3D Secure et des cartes à codes éphémères.

    Après, les sites ecommerce étant pour la majorité basés sur Prestashop, du moins en France, les solution telles que KBC, Belfius, ING, Ogone etc. doivent être compatible. Ogone est nativement inclut dans Prestashop 1.4 mais pas les autres. Quand on regarde les prix, c’est minimum 180 euros (http://addons.prestashop.com/fr/recherche?search_query=paiement)

    Par rapport à la courbe du coût des ventes Paypal / Ogone, le panier moyen d’un site ecommerce est de 86 euros (http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/e-commerce-octobre-2011/85-96-euros-de-panier-moyen.shtml). Paypal reste un bon compromis mas il est vrai que beaucoup moins de personnes l’utilisent.

  • Paul

    Be2bill par Rentabiliweb, permet aussi de faire PSP + Banque !

  • Mousquetaires1844

    Présent depuis 2001 sur le web Bluepaid est très pratique comme solution, c’est une bonne alternative entre les acteurs bancaires et l’opérateur historique du net. De bons articles sur leur blog http://minu.me/6cp3 et celui du fondateur http://minu.me/6cp0 

  • Abbey Survay

     Sauf erreur de ma part, BluePaid n’a pas l’agrément d’Etablissement de Paiement, obligatoire depuis 2010 pour pouvoir exercer sur le marché du paiement, Be2Bill et Paysite Cash sont agréés, par exemple

  • Larissa Arnaud

    Bonjour,

     

    Très
    instructif comme article. Comme vous parlez de micropaiement, je pense que le
    lien suivant devrait vous intéresser : http://www.virgopass.fr/. Virgopass est une solution qui
    se fait de la réputation et assure à tous les niveaux, c’est à découvrir.