titletext

Les 6 phases du webmarketing.

Comment faire de votre site une plate-forme rentable ? Comment faire pour que vos investissements alimentent les bons postes ? Ne vous noyez pas en astuces stériles ; essayer par exemple de suivre le cheminement des 6 phases du webmarketing. 1. Phase de capture L’objectif de cette phase est bien simple, il s’agit de ramener des visiteurs vers votre site. Mais, sauf si vous êtes un site portail très généraliste, tâchez de cibler votre clientèle – ce qu’on appelle les « clients à valeur ajoutée » : Référencez impeccablement votre site dans les moteurs de recherche. Une grande partie de vos futurs clients vous débusqueront par ce biais Proposez à d’autres sites (qualifiés) d’échanger des liens. Dans un esprit de join venture ou suite à un accord commercial. Nb : faites cependant attention aux règles du jeu imposées par certains moteurs de recherche (Google sanctionne désormais certaines de ces pratiques si elles sont abusives)… Placez des bannières sur d’autres sites. Cette troisième solution est ci et là contestée eu égard à un rendement faible. Mais si votre bannière est originale, elle risque de faire mouche… Quoi qu’il en soit, pensez à une bannière qui interpelle votre public-cible et non une bannière « m’as-tu vu » qui flatterait votre égo. 2. Phase de contrôle Si votre site est bien pensé, il n’est pas le reflet de vous-même mais de votre clientèle. Pendant la phase délicate de contrôle, vous allez « conduire » votre client vers les solutions qu’il cherche, c’est-à-dire, votre produit, vos services. Proposez plusieurs pistes à vos clients afin de les diriger vers l’endroit que vous avez déterminé (Ils n’ont pas tous la même expérience du web et donc les mêmes réflexes de navigation). Stimulez l’envie jusqu’au but final. Vos produits et services peuvent répondre à divers besoins ? Multipliez les cheminements qui y conduisent. 3. Phase de qualification Parmi vos visiteurs, certains sont des « égarés », des internautes qui se baladent. Souciez-vous de ceux qui représentent une réelle valeur ajoutée. Proposez des chemins d’accès très spécifiques qui correspondent à une demande précise. 4. Phase de contrainte La phase de contrainte consiste en une définition pointue du call-to-action. Précisez à l’adresse de votre visiteur ce que vous souhaitez qu’il fasse sur votre site. Motivez-le. On distingue plusieurs actions possibles : acheter, s’enregistrer (pour accéder à des services de membres ou pour recevoir une newsletter), bookmarker (favoris ou RSS), conseiller à un tiers. Tout au long de la navigation, ces opportunités doivent être facilement accessibles à votre client qualifié. 5. Phase de contact La phase de contact est l’ensemble des stratégies mises en Å“uvre pour maintenir le lien avec votre visiteur (lorsqu’il quitte votre site). Cette phase est absolument liée à la phase de contrainte où vous aurez demandé des coordonnées personnelles à votre visiteur (et son accord...

Lire la suite >

titletext

Réel… Virtuel, les nouveaux enjeux

Mondes virtuels, quels enjeux ? Une question à laquelle tentera de répondre la septième édition du congrès Net 2007 Lille Métropole le 29 novembre prochain à Lille Grand Palais. Le thème porte cette année sur « Réel… Virtuel, les nouveaux enjeux ». L’objectif étant de fournir des éléments de compréhension, de repères et de réflexion sur la 3D et les usages du virtuel utiles au développement et à la compétitivité des entreprises et des collectivités publiques. Au programme: Conférence plénière: les mondes virtuels : nouvelles opportunités économiques ? 11 ateliers thématiques: Du réel…au réel : l’évolution du lien matériel/virtuel, Faire du commerce dans un monde virtuel, Quels sont les modèles économiques des jeux on line ?, Réalité augmentée, virtualité augmentée, le meilleur des deux mondes, Pseudos, avatars… comment gérer les milliards d’identités virtuelles ? Enterieté du programme sur le blog créé pour l’occasion Une date à épingler dans l’agenda pour les fervents de Second Life et autres applications virtuels ou tout simplement pour découvrir les perspectives d’avenir et bénéfices de ces univers dans le domaine entrepreneurial. Inscription à l’évènement...

Lire la suite >

Blog lent, client partant.

L’internaute n’est pas un animal patient. Il doit trouver rapidement ce qu’il cherche sur votre page d’accueil (ergonomie) ou ce qu’il ne cherche pas d’ailleurs. Mais avant cela, il est impératif que vos pages se chargent rapidement. Il y a quelques jours, un bloggeur dont le site était poussif, a mobilisé la communauté WP pour débusquer le problème de sa plate-forme. Il s’en est dégagé une liste d’outils (Firefox) que voici : 1. Pingdom Tools Cet outil va charger la page web que vous voulez et afficher tous les objets inclus (HTML, CSS, JS, RSS, Flash…). Pour chaque objet, vous aurez sa taille ainsi que le temps de son chargement. 2. Firebug Dans le même style, il y a Firebug, extension incontournable de Firefox. Hormis son outil CSS, Firebug propose également de tester la vitesse de chargement de vos pages web. 3. YSlow C’est une extension pour Firebug. Une fois l’extension installé et Firefox redémarré, vous allez voir apparaître une petite fenêtre dans la barre du bas du navigateur qui va vous informer du temps de chargement de la page visualisée. 4. Sloppy Test de chargement de votre page web sur une connexion lente. Car tout le monde n’a pas encore de connexion haut débit, pour des raisons économiques mais aussi parfois techniques.   Pour de plus amples informations concernant ces outils, rendez-vous sur le site de Fran6art . Si certains d’entre vous ont d’autres outils similaires à proposer, n’hésitez pas. A vos commentaires....

Lire la suite >

titletext

Publicité en ligne : tendances US

eMarketer vient de publier de nouveaux chiffres qui annoncent une croissance de la publicité en ligne. L’Europe n’est pas à la traîne en ce domaine mais i lest toujours intéressant d’ausculer les tendances outre-Atlantiques. La progression annoncée révèle donc un écart de 21 milliards d’ici 2001, ce qui se traduit par un doublement des chiffres actuels. Autre prévision : la part de dépense individuelle des consommateurs devrait passer de 114 $ (aujourd’hui) à quasi 200 en 2001. Précision : par publicité, eMarketer entend, notament, les banners, les mots-clefs payants, le rich media, l’e-mailing marketing. Il ne tient pas compte des campagnes...

Lire la suite >

titletext

Bouche à oreilles 2.0

Une récente étude Nielsen confirme la très nette croissance de l’influence du comportement 2.0 sur l’avis et les décisions des consommateurs. L’étude porte sur 26.486 utilisateurs d’Internet sur 47 marchés d’Europe, d’Asie Pacifique, d’Amériques et duMoyen-Orient. Les consommateurs ont été interrogés sur leurs avis concernant 13 types de publicité. Il est ressort une nette progression de l’avis et des recommandations du consommateur! Bien entendu, le »témoignage » n’est pas que l’apanage du web 2.0 mais, à moyen terme, il pourrait le devenir. Remarquons au passage la nette dépréciation des bannières de pubs online et l’effort encore à fournir en terme de perspicacité des newsletters qui emportent néanmoins la confiance d’un internaute sur deux. Les sms caracolent quant à eux… en queue de peloton. L ‘étude pointe aussi une nette préférence des Asiatiques envers le bouche-à-oreille (+/- 90% suivant les pays d’Asie) contre un « Ã -peine » 60-70% pour les pays d’Europe....

Lire la suite >

titletext

AwexTV

Depuis de nombreuses anénes, l’Awex est l’acteur majeur qui favorise les exportations des produits comme du savoir-faire de Wallonie. L’Awex vient d’inaugurer sa webtv, intitulée tout simplement AwexTV. On y reyrouve de l’info, sous forme de vidéos, divisées en trois catégories : l’Actualité de l’Awex et de l’exportation en Wallonie, les aides à l’exportation et le rediffusion de l’émission « C’est pas le bout du monde ». Petite dimension 2.0, les vidéos peuvent être côtées. Histoire de détecter ce qui intéressent surout les internautes. D’ores et déjà, on peut y découvrir, en autres sujets, une interview de Ph. Suinen, Administrateur général, qui présente le programme d’action 2008. Screenshot de la présentatrice...

Lire la suite >

Freelances efficaces

A l’attention des freelances et de ceux qui vont le devenir, nous avons épinglé ce post sur FreelanceSwitch . Ce sont 10 conseils essentiels pour faire de son activité quelque chose de rentable et surtout d’agréable à vivre. Allons, c’est lundi matin, prenons de bonnes résolutions ! 1. Trouver de bons clients : certains vous diront que de bons clients, sont des clients qui paient. Certes. Mais si, en plus, ils sont amusants, compétents, professionnels, et enthousiaste, c’est un plus. Si si, ils existent. 2. Poser les limites : soyez clair très vite. Non seulement au niveau de votre tarif horaire mais aussi au niveau de vos conditions de travail – et celles de votre client. 3. Fixer des dates-limites : un projet doit commencer dans le temps « ici » et se terminer « là« . Si le projet est conséquent, fractionnez-le et posez à chaque début de fraction, une date. 4. Cerner les résultats attendus. Votre client se fait une idée de ce qu’il veut. Tâchez au maximum de sonder ses envies, ses goûts, les voies qu’il veut que son produit emprunte. Les « ah j’avais pas compris ça », ça ne résout jamais rien. 5. Communiquer : pour éviter les dérives du point 4, gardez le contact avec le client. Tenez-le au courant de l’avancée du projet, demandez-lui de temps en temps un feedback sur le travail en cours. 6. Définir ses plages horaires de travail : cela vaut surtout si vous travaillez à votre domicile. Définissez une ou des plages horaires durant lesquelles vous vous consacrerez absolument à votre business. Rien d’autres. 7. Fuir les distractions : car elles interrompent votre rythme de travail et sont la source de frustrations et de stress. « Nettoyez » » votre espace de travail de toutes ces sources de proscratination. 8. Suivi de dossier : lorsque votre mission de freelance est terminée, ne manquez pas de prendre, a postériorité, des nouvelles du projet. D’une part, pour évaluer si votre boulot a satisfait votre client. D’autre part, c’est du marketing relationnel… 9. Tracer son travail : que vous n’ayez qu’un seul client ou une infinité (veinard !), tracez tout ce que vous faites, tout ce que vous facturez. Synthétisez ces infos sur un document que vous pourrez consulter quand vous le souhaitez. Un peu pour voir où vous en êtes. 10. Automatiser : prenez le temps d’automatiser tout ce que vous pouvez automatiser. C’est du temps gagné… sur la longueur....

Lire la suite >

Information R/evolution

De Michaël Wesch, professeur d’anthropologie à la Kansas State University, nous avions déjà vu ça. Avec ses élèves inscrits au cours d’anthropologie et d’ethnographie digitale, il étudie au plus près l’évolution des comportements et des techniques de gestion de l’information et nous les restitue sous forme de vidéos autant informatives que poéTIC. En voici une autre à montrer à votre grand-maman qui n’a pas encore compris ce que c’est que l’esprit 2.0. Après, elle aura tout compris. Si votre mamy parle anglais, bien entendu. Encore que, ce ne soit pas indispensable. Pour mémoire, c’était déjà le même groupe qui avait fait...

Lire la suite >

D’Office 2.0

Faisons un peu le point sur les solutions actuelles prédominantes en matière de solutions de traitement de texte à distance. Beaucoup de concurrents qui durent, pendant de nombreuses années, abdiquer face à l’hégémonie de l’Office de Microsoft, voient dans ce nouvel usage, de réelles perspectives de concurrence. Google Documents : traitement de texte assez efficace qui permet le partage avec des invites. Possibilité d’enregistrer dans la plupart des formats standards. Pour chaque document créé (texte, tableau, présentation, …) il est possible d’accéder au code source et donc, de construire des pages HTML. Office Live Workspace : voici la contre-attaque du géant de Redmond face à l’alliance Google-Sun. Comme beaucoup de plates-formes de traitement de texte distant, elle est en formule béta. Yahoo Zimbra : Acheté par Yahoo pour 350 millions de dollars, Zimbra est carrément une suite bureautique qui propose à ses utilisateurs des fonctions telles que webmail, calendrier, … et bien entendu un traitement de texte. Zoho : Zoho, c’est une suite bureautique très complète. Mais Zoho, c’est aussi un ch@t, un wiki, etc…Le tout entièrement collaboratif. Concurrent déclaré de Google mais qui a déjà intégré certaines fonctionnalités Google dans dans sa propre solution. Buzzword : acquisition d’Adobe. Ces derniers ont misé sur un développement de cette solution sous Flex. Produit qui a l’air d’être prometteur. On dit en tout cas qu’Adobe va tout faire pour pousser loin cette solution (nécessite l’installation d’un player Flash 9).   Si vous avez d’autres solutions de traitement de texte 2.0 à proposer, c’est toujours le bienvenu....

Lire la suite >

titletext

Femmes et IT

Un petit post juste pour le plaisir, en ce dimanche matin. Dernièrement, Netco interviewait Diaal Elyaacoubi. Vous ne savez pas qui elle est? Rassurez-vous, moi non plus. Enfin, plus maintenant. Diaal Elyaacoubi est ce qu’on appelle une entreprenaute. Fait étonnant (quoi qu’elle en dise), elle a créé un club d’entrepreneurs et plusieurs sociétés dans le secteur de l’IT et des TIC. Dans ce podcast de 15 minutes, elle retrace son parcours et ses ambitions. Rien de transcendant, je vous l’avais dit, c’est juste pour le plaisir de voir et écouter une jolie femme qui réussit dans un secteur traditionnellement et majoritairement masculin. –> Le podcast   Complément d’info : Selon une étude du bureau McKinsey, la rentabilité des entreprises serait en partie liée à sa mixité hommes/femmes. Du fait que les femmes apporteraient des valeurs supplémentaires au managering ; en chiffres, l’accroissement des performances économiques des entreprises se traduit de la manière suivante : Rentabilité moyenne des capitaux propres (2003-2005) : – 10,3% : moyenne de l’industrie. – 11,4 % : industrie avec mixité supérieure dans l’équipe manageuriale.   Résultat d’exploitation moyen (2003-2005) : – 5,8% : moyenne de l’industrie. – 11,1 % : industrie avec mixité supérieure dans l’équipe manageuriale.   Croissance boursière (2005-2007) : – 47 % : moyenne de l’industrie. – 64 % : industrie avec mixité supérieure dans l’équipe manageuriale....

Lire la suite >