Boostez vos campagnes emailing en 7 étapes !

Certains ont annoncé la mort de l’emailing, d’autres le prônent encore haut et fort « l’emailing n’est pas mort ! » C’est pas tout à fait vrai mais pas tout à fait faux non plus.. Disons que la mort de l’un entraine la naissance d’un second type.. ! Vos campagnes doivent dorénavant avoir plus d’impact, exit les campagnes de masse. Il va falloir les adapter au public, récolter, cibler, segmenter et re-segmenter votre base de données et user de tactiques un peu plus poussées qu’autrefois.

Du coup, voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles :

1) Engagez vos clients !

Si vous avez un établissement, profitez des innovations technologiques pour récolter les adresses emails :

  • Ipad ou écran tactile : Attire l’œil à coup sûr,  vos clients viendront jouer avec et c’est l’occasion rêvée de leur proposer du contenu interactif, une promotion ou un cadeau.
  • QR code : Apposez-le sur vos affiches, flyers, ticket de caisse, sac, etc. et poussez vos clients à scanner le code avec une offre alléchante.

Vous avez une page Facebook, Twitter ?

  • Rendez-les visibles ! Sur votre site, vos newsletters et dans vos signatures mails pro
  • Transformez vos fans Facebook en clients via un onglet dédié à l’opt-in
  • Tweetez l’existence de votre newsletter et renvoyez-les vers votre formulaire opt-in

Profitez des réseaux sociaux pour remplir votre base de données.

2) Renforcez l’expérience client avec l’email automatique, aussi appelé email transactionnel

Vous venez de récolter l’email d’un de vos potentiels clients ? C’est l’occasion rêvée de le contacter immédiatement avec un email percutant.

Comme tous les e-commercants, vous êtes victime de l’abandon de panier ou l’annulation de commande fréquemment.

Tachez d’identifier les causes d’abandon et d’annulation via un sondage ou un formulaire quand l’utilisateur quitte le site. De cette façon, vous pourrez personnaliser votre relance en fonction de la réponse du client.

Laissez passer quelques jours et relancez-le en lui proposant de reprendre sa commande là où il l’a abandonnée. Misez sur les témoignages de vos clients satisfaits (l’exemple de la poste) et rassurez-le, rappelez-lui les conditions générales, offrez-lui une réduction ou proposez-lui un nouveau moyen de paiement.

Attention, une relance trop rapide paraitra intrusive

L’exemple bien fait d’Ethias chez qui j’avais demandé un devis, j’ai reçu une relance 5 jours plus tard.

  • L’effet Test-Achat qui rassure
  • Rappel de l’objet
  • Lien direct vers le devis + calculer un nouveau devis
  • Possibilité de souscrire au contrat et rappel de la promotion du moment
  • Besoin d’aide ? Nous vous rappelons !
  • Rappel des avantages de l’offre

Ici, clairement, tout est fait pour rassurer l’internaute et le pousser à devenir client.

Un client arrive au bout de votre tunnel de conversion, le paiement effectué, il reçoit un email de confirmation… Qu’y avez-vous indiqué ?

80% des emails transactionnels sont ouverts ! Profitez-en pour enclencher du cross-selling avec des produits additionnels ou complémentaires (idéalement en rapport à sa commande) et proposez lui de les y intégrer sans frais supplémentaires avant l’envoi. Le taux de conversion de ce type d’email est 5x supérieur à l’email classique… Et si vous le souhaitez, joignez au colis, un pourcentage à valoir sur la prochaine commande.

3) Jouez sur le format !

Exit les mailings froids ! Surprenez vos clients avec un format et un graphisme original et testez:

Attention cependant à rester compatible avec les différents clients mails et à respecter les règles de délivrabilité et surtout..

4) Adaptez-vous aux nouveaux terminaux :

Exit le temps où on lisait ses mails uniquement via un ordinateur. Soyez compatible Ipad, Tablette & Smartphone.

5) Soignez l’objet de votre email !

Selon Edatis « Les sujets les plus performants sont ceux qui allient l’esthétique à l’information, ils permettent de faire gagner en moyenne 10% sur le taux d’ouvreurs » usez donc de la prose !

Cependant, ce sont les verbes d’action comme « Venez, devenez, essayez, prenez, gagnez » qui obtiennent un taux d’ouverture supérieur à 20%.

Soyez concis, plus l’objet est court, plus le taux d’ouverture sera élevé. La bonne moyenne se situe autour des 50 caractères, après ce nombre, les personnes sauront s’ils elles ont envie d’ouvrir votre email.. ou pas du coup placez vos mots clefs en priorité. Inspirez-vous des titres de journaux, c’est une bonne école.

Téléchargez l’étude complète sur le sujet de l’emailing d’Edatis

Testez un titre sur 10% de votre base de données, puis un autre sur 10 autres %, comparez les résultats et envoyez au 80% restant, le titre qui aura le mieux fonctionné.

6) Segmentez votre base de données…

Une femme de 50 ans n’aura pas les mêmes attentes qu’un homme de 27 ! D’où l’importance de collecter des informations stratégiques lors de l’opt-in telles que le date de naissance, le sexe, la région, les gouts, etc. La segmentation vous permettra d’envoyer des offres pertinentes et personnalisées en fonction du profil client.

Si vous détenez une base de données généraliste, il est toujours possible de la segmenter en créant un email généraliste avec 3 (ou plus) déclencheurs différents. Par exemple, pour un vendeur high-tech, le déclencheur n°1 sera une promo sur une télévision, le n°2 sur un smartphone, ect. En fonction du déclencheur qu’aura choisi l’utilisateur, vous pourrez l’attribuer à une segmentation.

Vous obtiendrez ainsi des indications sur les préférences de vos abonnés bien utiles à vos prochaines communications.

7) Puis personnalisez !

Au fur et à mesure des mails que vous allez envoyer, vous allez donc vous faire une idée précise de ce qu’aime votre cible.

Vous allez pouvoir personnaliser et automatiser vos campagnes pour les anniversaires, faire connaitre une action non loin de chez l’intéressé, proposer un produit en rapport avec la dernière commande, ect.

Créez aussi des scénarios du genre : « Bienvenue », 1semaine plus tard « offre de bienvenue », 10 jours « rappel de l’offre de bienvenue »

Pour aller plus loin : http://www.insidedaweb.com/category/emailing-direct-mail-marketing/

Et vous, quels conseils donneriez vous ?