2houses.com : de la gestion de projet pour parents séparés

Logo 2houses.comDes parents séparés avec enfant(s) éprouvent parfois quelques problèmes au niveau de l’organisation. Un contact entre l’un d’eux et un enseignant non transmis à l’autre parent peut parfois avoir des conséquences quelques semaines plus tard. Exemple : une conférence pédagogique est annoncée pour dans quelques semaines par un mot dans le journal de classe. Il faut inscrire son enfant à la garderie avant une certaine date. Si l’information ne passe pas d’un parent à l’autre, le deuxième parent peut arriver le jour de la journée pédagogique et se voir refuser l’accès à la garderie, son enfant n’étant pas inscrit. Lui-même ignorant complètement l’existence de cette journée.

Cet exemple n’est qu’un parmi tant d’autres qui peuvent advenir dans l’histoire d’un couplé séparé avec enfant(s). Gill Ruidant s’est, lui aussi, plusieurs fois retrouvé dans le même genre de situation. Il a alors cherché un outil qui lui permettrait de partager un calendrier, les dépenses… Il n’a rien trouvé. Dans un premier temps, il a utilisé Google Calendar, mais il a vite vu les limites du système. Il a donc décidé de créer l’outil lui-même et a, pour cela, lancé une start-up il y a plus ou moins un an. C’est comme cela que le concept de 2houses.com est né.



Dans un premier temps, il s’est inscrit au Founder institute (lire notre article) pour développer l’idée. Ce qu’il a fort bien fait puisqu’il a terminé premier avec Twusic (nous en parlions ici). « J’avais déjà une bonne idée de ce que je voulais faire mais je voulais confronter la présenter à des experts et être certain qu’elle pourrait être viable », explique l’entrepreneur.

Visiblement les mentors ont trouvé que son idée était bonne puisque la version alpha qu’il a présentée en juin lui a valu de trouver un premier financement auprès de business angels réputés comme José Zurtstrassen (fondateur, entre autres de Skynet et de Keytrade Bank). Avec cet apport d’argent frais, il a pu lancer une version beta fin octobre dernier.

Dans cette version, on retrouve un calendrier, un carnet de dépenses, un journal et une banque d’informations. Pour l’avoir testé moi-même, cela répond déjà à pas mal d’attentes pour un parent séparé mais elle manque encore de souplesse et de liens entre les différentes parties du site.

Ce que confirme Gill Ruidant. « Oui, c’est clair il manque de l’interactivé mais cela va changer. J’ai reçu énormément de feedback en à peine deux mois de temps et pas juste des « j’aime pas ». Les gens sont très constructifs. » Une bonne partie de ces feedbacks seront, visiblement, intégrés dans la nouvelle version du site qui devrait sortir d’ici la fin du mois de février. Version qui sera payante, à raison de 6 euros par parent, par mois. Les deux premiers mois seront gratuits.

« L’interface sera complètement revue, le calendrier aura un rôle central. Il y aura plus d’interactivé possible et il sera aussi possible de donner accès aux autres acteurs de la vie de famille comme les grands-parents, les oncles, les tantes, les parrains, marraines… »

A l’heure actuelle, quelque 2.300 familles sont inscrites à une version gratuite. Le patron de 2houses.com estime qu’il en faudra 10.000 pour que son entreprise arrive à l’équilibre. « 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires cela peut sembler beaucoup, je le sais mais le marketing va prendre beaucoup de financement, explique-t-il. Pour le moment, j’en ai fait en Belgique et en France mais je compte attaquer les marchés espagnols, allemand, hollandais et polonais. En ayant chaque fois quelqu’un qui travaille pour moi dans le pays. »

Quand on lui demande s’il a assez de financement pour lancer son entreprise plus avant à l’international, Gill Ruidant est hésitant. Visiblement 2011 n’est pas complètement financée mais celui-ci n’a pas l’air très chaud pour faire entrer, dès maintenant, d’autres personnes dans le capital de son entreprise… Ce que l’on peut comprendre.

  • 2houses s’adresse uniquement aux familles divorcées ou bien on peut l’utiliser pour communiquer en famille non séparée ?

  • On fait ce qu’on veut, je ne pense pas qu’ils vont vérifier voter statut marital ;-)

  • Pierre

    Oui, effectivement, ton statut marital importe peu au final. C’est comme sur MyFamilink.com. Leur site est un peu plus austère, mais la gestion du planning y est beaucoup plus évoluée. Le temps nous dira comment ces deux concurrents évolueront !

  • Pierre, merci pour votre retour sur notre version Beta. Il est vrai que notre interface de définition des plannings mérite actuellement toute notre attention pour en améliorer l’ergonomie et son côté intuitif. Elle n’en reste pas moins flexible même si un support est parfois nécessaire (je suis d’ailleurs à votre disposition pour vous aider si vous le souhaitez). Ce point est parmi nos hautes priorités (en plus d’améliorations qui vous surprendront) pour la Version 1 à sortir ce 1er trimestre 2012.